CONTENTS OF VOL. 35, NO. 4, 2010

Maghreb Review Vol 35 No 4 2010

£40
Post free

Please read our terms and conditions before purchase.

 
 

VOL. 35. 4, 2010

 

SPECIAL NUMBER ON HEALTH IN THE MAGHREB, THE MIDDLE EAST AND AFRICA

 

Contributors

M. BEN ABDALLAH,
ABDELMOUNAIM ABOUSSAD,
HAKIMA AMOR,
W. BEN AYOUB,
ABDELLATIF BAALI,
FATIHA BENNAOUI,
ANKE BOSSALLER,
SABIR BOUHOUCH,
M. HAMDI CHÉRIF,
MOHAMMED CHERKAOUI,
HIND ELMJATI,
FATIMA ELMOTIA,
JAMILA EL HOUDZI,
MOHAMED LHARMIS,
C. NEJJARI,
H. SANCHO-GARNIER,
NADIA ELIDRISSI SLITINE,
NINA SALOUÂ STUDER,
PATRICE VIMARD

 

HIND ELMJATI, MOHAMED LHARMIS, JAMILA EL HOUDZI, ABDELMOUNAIM ABOUSSAD: “Les Piqûres et Envenimations Scorpioniques Chez l’enfant : Étude Épidémiologique dans le Sud du Maroc”

RÉSUMÉ: Le Maroc comme d’autres pays d’Afrique du Nord, du Proche Orient et d’Amérique du Sud constitue une des régions les plus touchées par l’envenimation scorpionique. Nous rapportons les résultats d’une étude rétrospective effectuée au service de pédiatrie du centre hospitalier régional Hassan II d’Agadir. Durant la période de Janvier 2006 à Décembre 2007, 132 cas de morsures scorpioniques ont été colligés, soit une fréquence de 2,66% de l’ensemble des hospitalisations au sein de ce service. La tranche d’âge la plus touchée est celle de moins de 5 ans. Le sexe masculin est plus exposé avec un sexe ratio de 1,58. L’origine rurale est dominante (64,39%). Le membre inférieur était l’endroit de prédilection des morsures (52,27%). La majorité des piqûres 46,21% se sont produites durant la première moitié de la nuit, elle coïncide avec la période chaude, surtout les mois de Juillet et d’Août. Le scorpion noir a été impliqué dans 43,18% des cas.
    La plupart des patients 42,4% ont été admis 2 heures après la piqûre. La douleur est objectivée dans 96,21% des cas, 60 associés à une rougeur locale dans 47,72% des cas. Dans notre étude, nous avons adopté la classification d’Abroug, class I, (62,87%) class II (26,51%) et class III (10,60%).
    La symptomatologie générale est dominée par les signes digestifs (41,66%), neurologiques (34,83%), végétatifs (33,32%) et cardiovasculaires (11,35%). Aucun de nos patients n’a reçu le SAS. Le traitement était surtout palliatif selon le tableau clinique que présentait le malade. On déplore 6,8% de décès et une bonne évolution pour 93,2% des malades.
    Ces données mettent au clair l’ampleur et la gravité du péril scorpionique sous nos climats, et incite toutes les potentialités nationales et internationales à se donner la main pour combler les insuffisances, et éventuellement engager une réflexion sur les voies et les moyens à mettre en œuvre de nature à cesser l’hécatombe.

 

M. HAMDI CHÉRIF, C. NEJJARI, M. BEN ABDALLAH, W. BEN AYOUB, H. SANCHO-GARNIER: “Epidémiologie Descriptive des Cancers au Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie)”

RÉSUMÉ: L’Algérie, le Maroc et la Tunisie sont 3 pays du Maghreb en transition démographique sociale et sanitaire. Cette dernière transition entraîne une double charge pour la santé du fait de la persistance de certaines maladies infectieuses et de l’apparition de pathologies chroniques (maladies cardio-vasculaires, maladies dégénératives et cancers).
    Afin de mettre en exergue l’ampleur du problème de santé causé par les cancers nous rapportons ici les données des registres de population de ces 3 pays disponibles entre 2000 et 2005.
    On constate que, même si les chiffres divergent (de 88 à 148/100000 chez l’homme et de 80 à 100/100000 chez les femmes, en taux standardisés monde), partout l’incidence des cancers augmentent dans des proportions importantes qui font de ces pathologies des priorités de santé publique.
    Chez l’homme les cancers les plus fréquemment retrouvés sont les cancers du, poumon, de la vessie, de la prostate et du colon-rectum. Chez les femmes ce sont les cancers du sein qui dominent suivis des cancers du col utérin, et des cancers colo-rectaux.
    Le développement et l'amélioration de registres de population pour la surveillance, la planification et la recherche dans la stratégie de lutte contre les cancers restent une priorité. La mise en place de registres de mortalité, contenant des données exhaustives et contrôlées à l’échelle nationale serait aussi d'une grande utilité pour conforter les politiques de santé prioritaire pour la lutte contre les cancers au Maghreb.

 

ANKE BOSSALLER: “‘Sleeping Pregnancy’ in the Maghreb”

ABSTRACT: The term ‘sleeping pregnancy’ describes a belief which is widespread in the Maghreb, where it is called bu raqid in Arabic and l’enfant endormi in French. According to this belief, exceptionally long periods of pregnancy are possible. They occur because the foetus becomes dormant in its mother’s womb and remains so for an indefinite period of time. Should it ‘awake’, it resumes its growth and is eventually born as a normal child. In this article I analyse briefly the factors which seem to have led to the emergence of this belief and to its endorsement by the Islamic religious law, the shari‘a, I also try to explain how it helped women to cope with problems of reproduction with reference to the countries of the Maghreb.

 

NADIA ELIDRISSI SLITINE, FATIMA ELMOTIA, FATIHA BENNAOUI, SABIR BOUHOUCH, MOHAMMED CHERKAOUI, HAKIMA AMOR, ABDELLATIF BAALI, PATRICE VIMARD ET ABDELMOUNAIM ABOUSSAD: “Nutrition Chez les Enfants Scolarises en Milieu Rural du Haouz Marrakech”

RÉSUMÉ: La malnutrition constitue l’un des problèmes majeurs de la Santé Publique au Maroc, à l'instar d'autres pays en voie de développement. L’objectif de la présente étude est d’évaluer l’état nutritionnel des enfants d’âge scolaire et de rechercher les facteurs déterminants pouvant expliquer les perturbations nutritionnelles. Il s’agit d’une étude qui a été menée auprès de 281 enfants d’âge compris entre 9 et 15 ans. L’enquête a été réalisée entre février et avril 2008 dans la région rurale d’Al Haouz. Elle s’est basée sur un questionnaire portant sur des informations démographiques, socioculturelles et d’activité physique. L’alimentation a été évaluée globalement et spécifiquement grâce à l’indice de KIDMED et à l’enquête alimentaire type rappel des 24 heures. L’état nutritionnel a été évalué à travers le calcul de l’indice de la masse corporelle. Les résultats ont montré la coexistence de deux formes de malnutrition, 11% des enfants présentaient une insuffisance pondérale et 6% une obésité infantile. Les apports journaliers moyens en énergie, en calcium, en fer et en vitamines (D, E, C,) étaient insuffisants par rapport aux apports journaliers recommandés. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces perturbations nutritionnelles. D’une part, l’insuffisance pondérale était plus importante chez les enfants vivant dans les familles nombreuses, avec 12.8%, et chez les enfants dont les pères étaient analphabètes, avec 12.2%. D’autre part, l’obésité touchait plus souvent les enfants qui ne pratiquaient pas d’activité sportive avec 9.7%, ceux qui passaient plus de 2 heures par jour devant la télévision avec 37.5% et ceux qui prenaient une collation matinale avec 13.4%. En plus de ces facteurs, il y a aussi le système sanitaire et la production agricole qui affectent étroitement l’état nutritionnel des enfants. Il est donc indispensable d’instaurer une politique de prévention active, des investigations plus poussées pour la promotion de l’état nutritionnel de l’enfant, ce qui ne saurait se faire sans une implication effective multidisciplinaire des différents secteurs sociaux, médicaux, économiques, pédagogiques et agricoles.


 
 

The Maghreb Review is available only by subscription
but all numbers can be purchased singly