LE PROCHAIN COLLOQUE INTERNATIONAL

 
 

THE MAGHREB REVIEW

organise une Table Ronde au Congrès de
WOCMES: SEVILLE
16-22 Juillet 2018


Notre thème est:
ETAT ET SOCIETE AU MAGHREB

L’espace nord africain constitue un cadre assez unique d’observation pour étudier l’interaction de l’état et la société. On y trouve la juxtaposition, d’une part, d’un état très organisé du coté de la méditerranée et d’autre part de vastes étendues désertiques au Sahara, qui échappent le plus souvent à toute organisation de l’état. Entre les deux se dressent des montagnes arides, où l’état n’a fait sentir sa présence que par intermittence. La nature même de ces juxtapositions a été une force puissante dans toute l’histoire de l’Afrique du Nord.
   A l’époque coloniale, l’Afrique du Nord présente des comparaisons saisissantes entre deux modèles de relations entre l’état et la société, l’influence islamique et française et ses variantes espagnoles et italiennes. A l’époque post-coloniale l’Afrique du Nord se caractérise par l’impact que les revenus du pétrole et du gaz naturel, ont sur des communautés. Beaucoup, dans leur histoire, ont résisté a l’emprise de l’état, alors que ces ressources naturelles sont précisément propriétés d’état.
   Ce thème, devrait susciter toute une série d’articles/communications touchant à des disciplines nombreuses et diverses relatives aux sujets suivants:

  1. L’histoire des grandes dynasties organisatrices d’état: Almoravides, Almohades, Fatimides etc …
  2. Problème posés par la relation de l’état et de la société à l’époque pré-coloniale, illustrées par:
    1. Le problème de l’organisation et du recrutement militaire et de la police,
    2. Les impôts,
    3. La politique judiciaire,
    4. Le rôle de l’état dans la société et l’économie urbaine,
    5. La politique religieuse: rapports entre les autorités civiles et les chefs religieux,
    6. Les institutions locales non gouvernementales pour le maintien de l’ordre.
  3. La pensée politique et sociale au Maghreb d’Ibn Khaldūn aux temps modernes, y compris la perception de l’état, par les classes populaires.
  4. Modifications des relations entre l’état et la société introduites par les réformateurs autochtones et l’administration coloniale notamment dans les domaines du Droit, et de la médecine, de l’administration local, de l’éducation.
  5. Le rôle de l’état dans les services sociaux, les affaires familiales, l’urbanisme, la réforme agraire, le développement rural, les travailleurs émigrés et immigrés, le rôle et les droits de la femme, les affaires culturelles.

Un maximum de 4 communications seront présentées dans cette Table Ronde.

Le délai pour soumettre des proposions et un résumé de 150 mots est fixée au 8 Mars 2018.

Tous les conférenciers seront informés si oui ou non leurs propositions sont retenues avant le 2 Avril 2018.

Vous pouvez soumettre votre résumé par email in word format à

NOTE:

  1. La priorité sera donnée aux membres payant de l’Association des études du Maghreb.
  2. Si votre propositions a été sélectionnée, l’Association vous remboursera 80€ pour couvrir une partie de vos frais d’enregistrement à la conférence.
  3. Pendant le Congrès de WOCMES, nous avons l’intention d’organiser un dîner pour nos conférenciers et quelques invités à la conférence de WOCMES.

Publication des communications: Nous avons l’intention de publier les communications présentées à notre Table Ronde dans The Maghreb Review. La préférence sera donnée aux conférenciers qui soumettront la copie final de leur communication avant le 30 Septembre 2018.

Les communications seront présentées en anglais ou en français.


Le prochain colloque International 2019: Nous avons l’intention d’organiser une autre conférence international sur ce thème à Oxford en septembre 2019.


L’ASSOCIATION DES ÉTUDES DU MAGHREB

organise une Table Ronde au Congrès de
WOCMES: SEVILLE
16-22 Juillet 2018


Notre thème est:
COLONIAL HERITAGE IN THE MIDDLE EAST AND THE MAGHREB: THE SHAPING OF HOPES AND PERSPECTIVES

The aim of this conference is to examine how European colonialism and great power rivalry in the Middle East and North Africa have shaped the perspectives of the peoples in these countries and their hopes for their future. Besides the European powers that established their colonial hegemony in these countries, the conference will also deal with the influence of countries, such as the United States of America and Germany, which extended their influence through diplomacy, financial and military aid, and education.
   The chronological framework of the conference extends from the mid-eighteenth century, when the political leaders of the countries of the Middle East and North Africa became aware of the Europeans’ economic and military ascendency, through the building of European colonial empires in the nineteenth and early twentieth century, to the collapse at first of the western European colonial empires towards the middle of the twentieth century and then of the Soviet ‘empire’ late in this century.
   This theme, then, should invite original papers dealing with various aspects of the question of how colonial rule, and its demise, has shaped the perceptions of one another held by the colonial powers and the colonised peoples of the Middle East and North Africa. They should also deal, besides the influence the colonial structures had on the political systems that emerged in these countries, with debates and conflicts that came to the fore in them in the post-colonial period. Special significance should be given to the means by which Muslims affirmed in this period their attachment to Islamic norms and pride in Islamic civilisation, and the challenge they posed to the creation of western systems of government in their counties. Related to this issue is the Westerners’ fear that the presence of growing numbers of Muslims in their countries would lead to the intrusion of Islamic political and family norms in their societies. An equally significant issue that should be dealt with is the prospect of the replacement of the authoritarian regimes that emerged in the countries of the Middle East and North Africa in the post-colonial period by truly democratic systems of government that promote the rule of law, freedom of discussion and the emergence of civil societies.

Un maximum de 4 communications seront présentées dans cette Table Ronde.

Le délai pour soumettre des proposions et un résumé de 150 mots est fixée au 8 Mars 2018.

Tous les conférenciers seront informés si oui ou non leurs propositions sont retenues avant le 2 Avril 2018.

Vous pouvez soumettre votre résumé par email in word format à

NOTE:

  1. La priorité sera donnée aux membres payant de l’Association des études du Maghreb.
  2. Si votre propositions a été sélectionnée, l’Association vous remboursera 80€ pour couvrir une partie de vos frais d’enregistrement à la conférence.
  3. Pendant le Congrès de WOCMES, nous avons l’intention d’organiser un dîner pour nos conférenciers et quelques invités à la conférence de WOCMES.

Publication des communications: Nous avons l’intention de publier les communications présentées à notre Table Ronde dans The Maghreb Review. La préférence sera donnée aux conférenciers qui soumettront la copie final de leur communication avant le 30 Septembre 2018.

Les communications seront présentées en anglais ou en français.